Que s'est il arrivé au Temple Sonore ?

    Fondée en 1979 avec la collaboration de Jean Claude Filien , Emile Pierre , Wilner Kebreau , Adrien B. Berthaud et Emile Saint Lot comme demarcheur , Jean Fritz Martial , le directeur a eu des plans bien determinés . Il voulut utiliser la musique pour arriver a une collusion entre les différents secteurs de la communauté haitienne des trois états avoisinants .

"Notre vehicule, la musique
Notre destination, c'est l'union
"

Vous en souvenez vous mes frères ?

     L'émission debuta le premier Juillet 1979 , avec une heure d'entenne . Supportée par Lovell Home Sale et l'avocat Ira J. Sand , le succès ne se fit pas attendre . L'affluence des commanditaires obligent les gérants de la station à augmenter les heures d'entenne . Avant un an, 'Moment Créole' devint un nom commun et fut même baptisée par certains auditeurs " Le temple sonore " , Le rendez vous de l'amitié et le Quintet tropical.

    Pendant plus de 20 ans, la programation fut bousculée à plusieurs reprises pour insinuer des idées nouvelles . Citons comme examples, Place aux jeunes, émission destinée aux jeunes de tous les âges , Moman Kreyol ak santé'w, programme médical diffuse chaque troisième Dimanche du mois avec le Docteur Kéthy Jules Elysée , membre de l'Association des médecins haitiens a l'étranger,. Moman Kreyol nan Téat avec la Compagnie Antoine Chéry , nos provinces avec les membres des organizations régionales d'Haiti . Avec Grognard et Yves Auguste L'école sans mur ou se discutait les problèmes de tous ceux qui portent la marque de l'humaine condition .

    Pour enseigner, informer l'auditoire avide de connaissances socio-politiques , littéraires et même scientifiques , Moments Créoles fit deferler en son studio ou au télephone des direteurs d'opinions de toutes tendances , des enseignants , des savants , des politiciens et des hommes de lettres . Ce travail colossal fut assure par Cauvin Paul PH .D , poete , professeur , romancier et critique littéraire .

    Au cours des ans, Moments Créoles a participé et reporté beaucoup d'evenements qui avaient secoués ou donnés l'espoir a notre communauté. Le voyage du Pape Jean Paul II en Haiti dont les reporteurs furent David Lampel V. P de W.B.L.S, animateur de 'Black Ethics and Expressions et Claude Filien , 1982 , la chute de Jean Claude Duvalier en 1986 , collecte de fonds pour reconstruire les écoles incendiées au départ de Jean Claude Duvalier , retransmission sur le vif des évenements du 29 Novembre 1987, les élections presidentielles de 1997 reportage de Michel Favard ,' Neg lakay ' , depuis Port-au- Prince , Haiti.

    Tandis qu'en Haiti, les Haitiens remplissaient leur devoir de citoyen en jettant un bulletin pour le candidat de leurs choix , en diaspora , nombreux étaient ceux qui mangeaient leurs pouces parcequ'ils ne pouvaient comme d'autres nations participer aux élections de leur pays . Pour alléger leur mélancolie, Moman Kreyol organisa une élection symbolique dans les états voisins . Chose incroyable, les ressortissants Haitiens furent content d'exercer de façon symbolique leur droit de vote . Ils y participaient en masse.

    L'un des premiers jalons posés par cette émission fut le radiothon organisé en faveur de Ti Mannno sur W.L.I.B. et le soutien qu'elle procura a la communauté qui écoutait avec peine les bulletins de santé d'une de ses idoles preferées.

    Tout a commencé le Dimanche 7 Avril quand Fritz Martial lança sur les ondes "Operation Chaché Manno. Après 15 minutes, le télephone sonna et un auditeur affirma qu'il pouvait nous mettre en contact avec Manno. Tout de suite après l'intervention de l'auditeur, Manno nous appella et une entrevue de 45 minutes lui a eté accordé. Il nous donna le feu vert de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour qu'il trouve la guérison. Un extrait de cette entrevue fut insinuée dans l'une des chansons d'Accolade de New York titre 'Adieu Supreme' Marc 347. Pendant les jours qui suivirent l'entrevue de Ti Manno, un compte en banque portant le nom de ' Moment Creole Ti Manno Care Fund % Fritz Martial WLIB a eté ouvert . Par la suite, 'Opération Chache Manno devenait Operation mains contrées, titre d'une des chansons de Manno et son Gemini All Stars .

    Après l'entrevue , la communauté haitienne de New York fut mobilisée et un brassage d' idées domina tout le reste de la journée . Antoine Brutus, Vénerable du Centre Maçonique haitien nous offrit le centre comme lieu de rencontré et une tête a tête fut fixée pour le Vendredi 12 Avril 1985.

    Ils étaient venus, ils étaient tous la , ce Vendredi d'avril. Médecins, musiciens, coiffeurs, cordoniers, hommes et femmes de lettres, ingénieurs, écoliers, collégiens, femmes de maison et banquiers . Après quelques minutes de débat , un comité dont le but a eté de sauver la vie de Ti Manno fut crée . Ce comité biffurqua en plusieurs branches .

Un comité de presse ayant comme membres Rene Audain de l'émission Sociologie et culture, Kathy Jean Baptiste, l'épouse de Ti Manno, Raynald Louis de Perspectives Haitiennes et Gérard Janvier de Haiti Demain .

  • Un comité de loisirs compose de Myriam Dorismé, Guy Gerald Victor, Isnard Douby du System Band, Jean Claude Dorsainville de Accolade, Rodrigue Gauthier "Ti Crane" des Skah Shah.
  • Un comité médical formé de Dr Raynald Altema, Dr Jean Robert Romulus, Dr Pierre et Guy Gerald Victor, representant de Moman Kreyol .

    Pendant la conférence de presse , Guy Victor déclara à l'assistance que Timanno fut malade depuis près d'un an. Cependant , bien qu'il ait perdu 30 kg , sa santé semblait être meilleure au moment de la conférence. Guy avait aussi indiqué que Ti Manno souffrait d'un ulcere à l'intestin et que cinq jours passés à l'hopital pourrait atteindre un montant de $ 10.000.

    Tandis que se deroulait la conférence, Fritz Martial fit savoir à l'auditoire, qu'il commençait a recevoir des chèques et le compte en banque avait un montant de $452 .50. Compte tenu de la forte somme que le comité aurait besoin pour sauver Ti Manno, les $452 .50 ne representaient absolument rien. Alors, pour atteindre l'objectif financière, les artistes déciderent de graver un disque à partir d'une chanson composée par Dadou Pasquet . Ils déciderent aussi de demander aux propriétaires de boites de nuit de charger leurs clients un dollar de plus. Ce surplus serait deposé dans le compte en banque destiné à couvrir les frais médicaux de Ti Manno. Des boites à l'effigie de Ti Manno ou ses adeptes et amis pourraient déposer leurs contributions furent installées dans plusieurs maisons de commerce de New York , New Jersey et Connecticut.

    Admis à l'hôpital Saint Luc de Manhatan, le Mardi 16 avril, un communiqué émanant du comité de presse affirma que Ti Manno souffrait d'un ulcère au colon . Après avoir été critique, son état de santé s'était stabilisé, on lui administrait des traitements par voie buccale. Ce communiqué de presse fut comme un cadeau tombé du ciel pour ses adeptes. Mais, la joie que procurait ce cadeau ne serait qu'éphémère. Un mois après, Manno rendit l'âme. Ses funérailles furent chantées à l'église Saint Mathieu de Brooklyn le 17 mai 1985. A notre manière, Manno eut à New York des funérailles nationales. De peur que ses dépouilles soient volées, la police de New York escorta le corps de Ti Manno jusqu'au cimetière de Queens Boulevard le Samedi 17 mai et le reste est notoire .

    Le status de vice president et l'influence de Fritz Martial à Inner City Broadcasting permirent à plusieurs jeunes journalistes qui étudiaent dans la métropole de New York d'obtenir des crédits qui facillitèrent leurs graduations . Citons comme examples, Lourdes Marthelly, Martha Larousilière, Norma Chavannes , Dominique Legrand. Cependant , l'example le plus brilliant n'est autre que celui de Jean Lucien Borges, proprietaire et Directeur de Radio et Television Guinen en Haitti .

    Où sont ils ceux qui ont eriges cette émission qui fut considérée comme étant une station de radio à l'intérieur d'une émission radiophonique ?

   Il y a plus que 10 ans depuis qu'on ait eu les nouvelles de notre premier démarcheur, Emile Saint Lot. Danseur, assistant directeur de Ibo Dancers de 1975 a 1980 , Emile naquit a Port-au -Prince en 1949 . Ses études primaires , il les termina à Saint Louis De Gonzague.

    Rentré à New York en 1964 , il s'enrolla a Brandeis High School où il obtint son diplome de fin d'études secondaires. De New York City Community Collège, il décrocha un diplome en comptabilté en 1971. Superviseur de la section des ventes
De la J & S électronique en 1971, assistant manager du Tabou Combo 1976 -1977, Emile voulut introduire au marche Anglophone tous les produits de notre terroir . Fritz Martial et Jean Claude Filien sont tous deux en Haiti et travaillent pour La Haitel Télephone . Fritz Martial est le CFO de cette compagnie, tandis que l'ingenieur Claude Filien est directeur de la section d'énergie. Jean Claude fut le premier employé de cette compagnie qui ait posé les premiers jalons avec le Chairman de cette Corporation . Emile Pierre, normalien , comptable, recolte les grains qu'il avait semé pendant les années precédentes dans les édifices de Brooklyn Gas Company. De cette compagnie, il obtint sa retraite mais, de temps à autres on l'entend sur Perspectives Haitiennes. Wilner Kebreau , l'homme de Vigie habite Bardonia , Rockland County . Très bientot, il aura sa retraité . Il caresse l'idée de passer l'été de sa vie en Floride . Quand a l'homme retro, Adrien Berthaud, il badine encore avec les choses de l'esprit . Il a taté à toutes les discipline sans jamais s'arréter à l'une d'elles. Il travaille déja depuis 21ans pour le Departement de l'Education . Candidat pour un doctorat en Psychologie, il prépare sa dissertation .

    Qu'en est il de Moman Kreyol? Probablement, vous avez de meilleures informations que lui.

Moment Creole